Concertation relative à la cinquième édition du plan national de gestion des matières et déchets radioactifs

Poser ma question

Ajouter ma contribution
  • Site de Bure: Ne pas se précipiter

    JLT | 01 Février 2021 - 12h12

    Les travaux de l’Andra montrent que le site de Bure convient pour le stockage des déchets de haute activité. Ce sera le seul site de stockage en France pour ces déchets, aussi convient-il de le gérer de façon optimale :
    1) Son accueil ne peut se limiter à l’inventaire du parc actuel autorisé (projet CIGEO). Il faut s’assurer que les déchets à l’ issue de la fin d’activité nucléaire et ceux des futurs éventuels programmes nucléaires à venir trouveront leur place à Bure. L’assurance de pouvoir stocker les déchets futurs à Bure conditionne par exemple le lancement de futurs EPR.
    2) Lancer la mise en œuvre de CIGEO dès maintenant apparait prématuré. Prendre cette décision alors que des programmes nucléaires nouveaux peuvent être encore lancés signifierait une installation souterraine ouverte sur de nombreux siècles, ce qui serait très problématique (cout, sureté, etc…); attendre la fin du nucléaire avant de lancer CIGEO.
    Conclusion: Evaluer la capacité d'accueil de Bure pour l'avenir.

Back to top