La gestion des catégories particulières de déchets

Les enjeux de la gestion des catégories particulières de déchets

De fortes attentes locales ont été exprimées dans le cadre du débat public sur la gestion de catégories particulières de déchets tels que ceux issus de la conversion de l’uranium, les déchets historiques ou encore les déchets miniers. Les solutions de gestion de ces déchets doivent articuler les principes résultant d’une stratégie définie au niveau national et les enjeux territoriaux et locaux liés aux modes de gestion retenus.

Sur ce sujet, la décision du 21 février 2020 relative aux suites du débat public de 2019 sur la cinquième édition du plan a défini l’orientation stratégique suivante :

Les principes de la gestion des résidus historiques de traitement de conversion de l’uranium, des stockages historiques et des déchets miniers seront définis dans le prochain PNGMDR. La responsabilité de la mise en œuvre de ces principes sera portée par les autorités administratives compétentes, dans le cadre réglementaire existant en matière d’installations classées pour la protection de l’environnement ou d’installations nucléaires de base. Une meilleure information et participation des territoires aux décisions visant les sites d’entreposage et de stockage de ces substances particulières seront recherchées.

Des propositions pour la déclinaison de cette orientation sont présentées dans la note d’orientation accessible ci-dessous.

Attente des garants sur la gestion des catégories particulières de déchets :

Documents mis à disposition

Modalité de la concertation

Pour participer, cliquez ici.

Une synthèse intermédiaire des avis du public sera réalisée le 5 mars.

Vous pourrez néanmoins continuer à vous exprimer sur ce sujet jusqu’à la fin de la concertation.

Liens vers les autres pages thématiques

Back to top