Gestion des déchets de très faible activité

Poser ma question

Ajouter ma contribution
  • La France, une exception

    Anthony Christien | 23 Novembre 2020 - 11h25

    Il me semble qu’en France, nous soyons les seuls à ne pas accepter le moindre recyclage des déchets TFA. Cela signifie que d’autres pays le font déjà. Du coup avons nous le retour d’expérience des ces pays pour pouvoir justifier que ces déchets puissent être valoriser.
    Le débat ici ne doit pas porter sur le pour ou contre le nucléaire mais bien sur : Le nucléaire est là et il faudra bien effectuer le démantèlement des centrales un jour. Sommes nous capables de tout stocker ou pouvons nous nous permettre, du fait de la très faible activité de certains déchets, de revaloriser ces déchets qui auront un impact insignifiant par rapport à la radioactivité naturelle?

Back to top